Accueil » Blog » Construire un planning éditorial réaliste et serein

Construire un planning éditorial réaliste et serein

Beaucoup de créateurices de contenu, autour de moi, sont souvent submergé·e·s par leur propre création. Peut-être même en fais-tu partie ! Lorsque l’on souhaite établir une stratégie de contenu efficace pour sa propre activité, il peut être parfois facile de s’éparpiller, jusqu’à se perdre et ne finalement plus rien poster.

C’est pourquoi tu as besoin d’un planning éditorial réaliste et serein pour ta création de contenu, quel que soit ton business. Laisse-moi te guider pour appréhender cet outil du mieux possible !

L’importance d’un planning éditorial

Imagine que tu programmes un voyage pour sillonner les routes de France à vélo. Ça ne te viendrait pas à l’idée de partir sans GPS ou sans carte, ne serait-ce que pour connaître les villes que tu devras traverser et les itinéraires vélo friendly que tu pourras emprunter. 

Pour ta com’, ça devrait être pareil.

Selon moi, tu ne peux pas te lancer dans la communication de ton entreprise sans carte. Et cette carte, c’est le planning éditorial.

Le planning éditorial, c’est l’outil le plus important à créer, que tu sois présent·e sur un ou plusieurs canaux de communication. C’est ta feuille de route qui te guide pour savoir quoi publier, quand le publier et sur quels canaux le diffuser. Il t’aide à maintenir la cohérence de tes messages et à éviter le stress de la création de contenu de dernière minute. 

En bref, c’est l’outil indispensable pour transformer ta communication en une aventure fluide et sans embûches !

De quoi as-tu besoin pour créer ton planning éditorial ?

Le planning éditorial est l’étape ultime avant la fameuse création de contenu, car c’est lui qui va répertorier tout ce que tu dois produire pour alimenter tes réseaux sociaux, ton blog, ta newsletter, ton podcast, etc. Mais avant ça, il y a quelques notions que j’aimerais te rappeler…

La Slow Com’ comme guide

Si tu te sens submergé·e par la simple idée de créer du contenu pour développer la visibilité de ton entreprise, alors cette partie est pour toi !

Je ne suis pas pour la production de contenu à tout prix et le “poster pour poster” que conseille de nombreuses agences et marketeux·ses. Je suis plutôt tout l’inverse. Et c’est aussi ce que je te conseille de faire si tu veux un planning éditorial durable. 

Selon moi, ta communication doit avant tout refléter l’image de ta société, voire de toi-même. Celle que tu souhaites renvoyer, qui te ressemble et évoque tes valeurs. Si tu passes tout ton temps à créer du contenu, tu n’auras plus de temps pour ton activité. Et qui dit moins de temps pour ton activité, moins de communication dessus aussi, tu te doutes bien. 

Bref, ce n’est pas possible sur le moyen et long terme.

Alors, avant de construire un planning éditorial pour tes canaux de communication, prend le temps de savoir ce que toi, tu veux. Quel rythme tu veux adopter ? Quel rythme de publication tu peux gérer ? Quelles sont les tâches qui t’épuisent le plus ? Et, au contraire, qu’est-ce qui te plaît le plus dans la création de contenu ? 

Toutes les réponses à ces questions te permettront de structurer un planning éditorial cohérent avec tes moyens, ton emploi du temps et tes capacités.

Tes objectifs

Maintenant que les points sont remis sur les i et les barres sur les t, je peux te parler des éléments concrets dont tu as besoin pour définir ce fameux planning éditorial. 

Et le premier est la définition de tes objectifs. Le pourquoi du comment, si tu veux. Il est important de savoir ce que tu attends clairement des différents canaux de communication que tu vises. 

Voici quelques objectifs sur lesquels tu peux te baser et qui sont quantifiables : 

  • Visibilité : suivi de la couverture des contenus (portée, écoutes, lectures…) ;
  • Engagement : suivi des interactions de l’audience avec ton contenu ;
  • Fidélisation : suivi des nouveaux abonnements ;
  • Réputation : suivi des partages et des références d’autres personnes quant à ta marque, tes produits, tes services… 

 

Et pour augmenter tes ventes ?

Selon moi, il n’y a aucun canal de com’ qui te permettra directement d’augmenter tes ventes, à part peut-être la publicité (et encore, si elle est bien faite). C’est plutôt une conséquence de tout ce que tu auras mis en place avant : les articles de blog jouent sur le référencement et peuvent augmenter le trafic sur ta boutique en ligne, par exemple. 

 

Petit aparté : la notoriété et la réputation sont deux choses différentes. La notoriété, c’est le degré de reconnaissance d’une entreprise ; c’est ce qui permet de dire qu’on a tous et toutes déjà entendu parler de la marque ou de la personne. C’est une donnée difficilement quantifiable, car tu peux avoir des personnes qui te connaissent, mais ne te suivent pas, par exemple. 

La réputation, elle, est plus facilement quantifiable, car c’est lié à ce que disent les client·e·s de toi et de ton entreprise. Tu peux avoir une entreprise reconnue, mais avec une mauvaise réputation, par exemple. 

Tes canaux de com’

Une fois que tes objectifs sont définis, tu vas pouvoir cibler les canaux sur lesquels tu peux les suivre. D’ailleurs, chaque canal à ses propres objectifs :

  • Les réseaux sociaux sont pour augmenter la visibilité et la notoriété d’une personnalité ou d’une marque ;
  • Le blog sera là pour augmenter le trafic sur le site et, donc, jouer sur la visibilité et la notoriété d’une entreprise ; pareil pour le podcast, d’ailleurs ;
  • La newsletter servira à fidéliser une audience et créer une communauté.

C’est ainsi que tu pourras aisément définir quels seront tes canaux principaux et donc où placer ton énergie. 

Je ne le répèterai jamais assez, mais évite de t’éparpiller. À vouloir être partout, tu ne seras nulle part. Choisi tes canaux minutieusement, deux ou trois, pas plus, sur lesquels tu seras à l’aise et que tu pourras tenir sur le long terme.

Bien sûr, il t’est possible de tenter un canal et de l’arrêter si tu vois qu’il ne te plaît finalement pas. C’est important de reconnaître ses limites et de se concentrer sur ce qui nous fait pleinement kiffer. Teste et apprend !

Structurer un planning éditorial réaliste

Passons aux choses sérieuses : la structure de ton planning éditorial !

Pour moi, un planning éditorial doit pouvoir te donner une vue d’ensemble de tous tes contenus sur une période donnée (que ça soit un ou plusieurs mois). D’ailleurs, le terme planning éditorial peut facilement être croisé avec le calendrier éditorial ; finalement, c’est juste la forme qui va changer car, un planning n’est pas forcément sous format calendrier.

Moi, j’ai choisi de mixer les deux (pour faire simple). J’utilise Notion, mais tu peux tout à faire te baser sur ma structure dans Google Sheet ou Excel ou, pourquoi pas, un agenda (numérique ou papier).

Dans ma base de données Notion, en vue table, j’ai plusieurs propriétés qui forment mes colonnes : 

  • Statut du contenu : idée, rédigé, prêt à être publié et programmé/publié ;
  • Thème : le sujet de la publication ;
  • Type de contenu : post, carrousel, reel, article, newsletter…
  • Date : la date à laquelle le contenu sera posté
  • Pilier de contenu : le pilier auquel le contenu est associé
Structurer ton planning éditorial - Construire un planning éditorial réaliste et serein

Ce que j’aime bien sur Notion, c’est que l’on peut diviser sa base de données en plusieurs vues grâce aux filtres. Ainsi, j’ai une vue pour l’ensemble de mes contenus, une vue qui référence seulement mes posts Instagram, une autre pour mes articles, une autre pour mes newsletters, etc. 

Et, surtout, j’ai une vue calendrier, que j’ai séparé de ma base de donnée pour pouvoir y glisser facilement mes idées du tableau à la date correspondante. 

Ce planning me permet de garder un œil sur tout ce qu’il me reste à faire et quel bonheur de voir mon calendrier se remplir de vert au fur et à mesure ! 

C’est cette base que j’ai utilisée pour créer les modèles Notion qui apparaissent dans mes guides “Créer une newsletter à forte valeur ajoutée” et “Assurer la sortie de ton roman sur Instagram” si tu as besoin !

Construire un planning éditorial réaliste et serein est, selon moi, la meilleure façon de gérer ton contenu de façon durable. Pense donc à bien définir tes objectifs, prend conscience des canaux de com’ sur lesquels tu veux être présent·e et organise-toi efficacement pour ne pas perdre la flamme ! 

Tu veux aller plus loin et être soutenu·e dans la communication globale de ton entreprise ? On en discute lors d’un appel découverte ! Ça ne t’engage à rien et ça te permet d’en savoir plus sur les solutions adaptées à tes besoins.

3 points clés pour créer un planning éditorial réaliste
Construire un planning éditorial réaliste & serein
L’importance d’un planning éditorial réaliste

Elodie

One thought on “Construire un planning éditorial réaliste et serein

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.